Neuf Jours en Trois-Mâts

Extrait du livre Démerdez-vous pour être heureux ! Le bel espoir du père Jaouen. Editon Glénat.

« Alors que c’est la rencontre avec l’autre, le semblable si dissemblable qui peut provoquer une remise en question, un désir de changement. » 30

« L’amour ce n’est pas facile, c’est de l’effort au quotidien.  » 38

« Faire plaisir, Etre disponible, Etre attentif, Se soucier de ses proches, sans être soucieux, Demandez et vous recevrez. » 42

« En mer, les gosses trouvent la véritable autorité de l’adulte, pas celle qui contraint mais celle qui aide dont ils ont besoin. » 108

« Comme pour un bateau, toute vie part d’un point vers un autre. On tire un trait, c’est ça la route. Ensuite, on navigue entre les évènements. Avec de la dérive, des vents contraires… Il faut tirer des bords mais en sachant bien que la route est là, qu’on la recoupe toujours afin de la suivre mieux une fois les coups durs parés. Redresser la barre quand on a dévie du but qu’on s’était fixé. Oui, ce qui est indispensable c’est de revenir sur la route. » 153

« Un jeune se construit pas sur le rappel incessant de ses déboires et ses erreurs.  » 170

« Seule l’expérience du terrain donne les outils et les armes pour affronter les situations. Elle permet de comprendre le monde et d’en nuancer correctement les valeurs.  » 171

« Tu choisiras la vie pour que tu vives.  » 185

« Le but est de mettre tous les individus en valeur, de les amener à s’épanouïr chacun à son niveau. » 190

« Vis maintenant
Risque toi aujourd’hui
Agis tout de suite
Ne te laisse pas mourir maintenant
Ne te prive pas d’être heureux. » 199

« Les notions de délai et de rendement soient secondaires. « 214
« L’objectif n’est pas que ça aille vite. » 215

Le chiffre en fin de ligne correspond à la page du livre.

Commentaires Facebook :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *